Un schwa dans la gorge

Jean-Claude VANTROYEN - journaliste
PHOTO:Bruno DALIMONTE.
Jean-Claude VANTROYEN - journaliste PHOTO:Bruno DALIMONTE. - LESOIR

Le schwa est employé en linguistique pour désigner la voyelle neutre, centrale. Il est noté comme un « e » cul par-dessus tête, que je ne peux vous montrer parce qu’il ne figure pas dans les « fontes » de notre logiciel rédactionnel. D’après Actualitté, une sociolinguiste italienne a fait le choix du schwa pour indiquer graphiquement le « masculin générique » : ces mots masculins qui valent aussi pour le féminin. Comme on dit « les lecteurs » pour signifier évidemment lecteurs et lectrices. Comment le prononcer ? Euh ! C’est comme le « e » de menu ou vendredi, lis-je sur Wikipedia. Mais encore ? Les Italiens avaient déjà essayé quelque chose comme Cher* lect* pour appliquer l’écriture inclusive, mais ça ne se prononce pas vraiment. Alors, les linguistes vont-ils nous obliger à avoir un schwa dans la gorge ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct