La Wallonie prévoit 1,6 milliard pour sa relance post-Covid

Jean-Luc Crucke (MR), ministre wallon des Finances. © Photo News.
Jean-Luc Crucke (MR), ministre wallon des Finances. © Photo News.

Malgré les agendas ministériels chargés pour cause de coronavirus, le gouvernement wallon est venu à bout de son conclave budgétaire pour l’exercice 2021. Comme pour l’ajustement du budget 2020, le travail doit être abordé comme une fusée à plusieurs étages, selon que l’on intègre ou pas les éléments liés à l’urgence sanitaire et/ou à l’indispensable relance des activités qui nécessitera des moyens colossaux. Un engagement est tenu : aucune nouvelle taxe ne sera levée l’an prochain.

En réalité, le gouvernement wallon accouche de trois budgets. Le budget « ordinaire » fait en quelque sorte « comme si » l’épidémie et ses conséquences n’existaient pas. Dans ces conditions somme toute théoriques, l’exercice 2021 présente un déficit de 400 millions et s’inscrit toujours dans la trajectoire de retour à l’équilibre initialement fixée à 2024.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct