«Die tote Stadt», une explosion de vie à La Monnaie

«Die tote Stadt», une explosion de vie à La Monnaie
Simon Van Rompay/La Monnaie.

critique

C’est tout un symbole. Après six mois d’absence, la vie reprenait ses droits ce jeudi soir à La Monnaie pour une première représentation d’opéra sur la scène en présence d’un public depuis le mois de mars. Un symbole aussi puisque la maison bruxelloise ressuscitait pour l’occasion Die tote Stadt d’Erich Wolfgang Korngold, d’après le roman Bruges-la-Morte de Rodenbach. L’histoire de Paul, un homme qui vit immergé dans le souvenir de sa femme défunte, Marie. Une femme qu’il croit réincarnée dans la danseuse Marietta.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct