Pierre-Yves Dermagne (PS): «Je regrette la mauvaise communication sur les mesures sanitaires»

Pierre-Yves Dermagne (PS): «Je regrette la mauvaise communication sur les mesures sanitaires»
Photo News

Des annonces multiples, parfois contradictoires, ont rythmé ces derniers jours en Belgique. Si la matinée de vendredi a été marquée par des mesures fédérales jugées trop faibles par certains, la soirée du même jour sonnait plus sévère côté wallon. Alors que toutes les cartes étaient sur table depuis au moins deux semaines, pourquoi avons-nous pris si tard conscience qu’il était urgent de passer en confinement au moins partiel ? Pierre-Yves Dermagne veut distinguer le fond de la forme. « Sur le fond, je ne pense pas qu’il soit anormal ou incompréhensible qu’on puisse avoir des mesures différentes sur certaines parties du territoire, en fonction de la gravité de la situation. La situation sanitaire qui est préoccupante dans toute la Belgique, mais elle l’est d’autant plus à Bruxelles et en Wallonie, donc il est normal d’y voir des mesures plus fermes et plus strictes. Sur la forme, je vous rejoins : il aurait été préférable d’avoir une communication conjointe, commune.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct