Le président d’un pays fracturé

Alors que tous les présidents américains avant lui s’étaient employés à envoyer un message rassembleur, Donald Trump a profondément divisé la société américaine.
Alors que tous les présidents américains avant lui s’étaient employés à envoyer un message rassembleur, Donald Trump a profondément divisé la société américaine. - Reuters.

L’Amérique de Donald Trump ? Le premier mot qui vient à l’esprit de Jérôme Cartillier, correspondant de l’AFP à la Maison-Blanche et coauteur de Amérique années Trump (Gallimard, 2020), c’est « division ».

« Trump a joué d’une arme d’une efficacité redoutable : scinder l’Amérique en deux, entre “trumpistes” et “anti-trumpistes”  », nous explique-t-il depuis Washington. « Les “trumpistes” sont farouchement “trumpistes” et les “anti-trumpistes” farouchement “anti-trumpistes”. Il n’y a plus de place au milieu. Et c’est sa volonté. Cette division du pays n’est pas née avec lui, on peut même faire remonter le phénomène à Bill Clinton, mais à partir de 2017, on est vraiment entré dans une autre dimension, alors que, d’une manière ou d’une autre, tous les présidents américains avant lui se sont quand même employés à envoyer un message rassembleur. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct