La bombe A. devient «illégale» mais reste toujours bien présente

Le Portugais Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU.
Le Portugais Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU. - REUTERS.

C’est une nouvelle arme de choc dans l’arsenal des opposants à la bombe atomique. Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) va pouvoir entrer en vigueur le 22 janvier, a annoncé l’ONU ce week-end. Un cinquantième Etat, le Honduras, a en effet ratifié le texte, soit le nombre requis pour que celui-ci s’impose 90 jours plus tard. Adopté par l’Assemblée générale de l’ONU en 2017, le Traité est déjà signé par 84 pays – mais par aucune puissance nucléaire, reconnue ou non, qui s’y opposent. Alors : symbolique ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct