Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

@AFP
@AFP

À travers le sourire et les yeux plissés de Tao Geoghegan Hart, c’est la Grande-Bretagne confinée dans son Brexit qui reprend des couleurs, rousses comme celles de l’automne, roux comme les cheveux de son nouveau champion qui peut difficilement ignorer ses origines anglo-saxonnes.

À la rigueur, on soupçonnerait même ce Londonien pure souche d’être la caricature trop parfaite de l’Anglais policé, propre sur lui, à l’accent irréprochable et capable de tenir la tasse de thé, la sous-tasse et le gâteau qui l’accompagnent sans sourciller. Sauf que, et le détail n’est pas anecdotique, Tao est dingue de… café. Il n’en fait pas mystère puisque son animal de compagnie préféré est un percolateur qu’il destine à la dégustation d’arômes dont il s’est fait une spécialité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct