Le carnet de l’urgentiste: «Cette vague va monter plus haut et durer plus longtemps»

Le carnet de l’urgentiste: «Cette vague va monter plus haut et durer plus longtemps»
D.R.

On n’a pas le choix de reprendre ou non. L’explosion est imminente. Un peu comme si on tenait en main une grenade dégoupillée. Ce matin, il y avait 250 personnes hospitalisées, dont une quarantaine en soins intensifs. On a très peur de ce qui se passera cette semaine, voire les deux semaines suivantes. Est-ce qu’on a vu arriver cette seconde vague ? Oui. Depuis début septembre, on l’a sentie venir. La première vague avait été excessivement brutale. Celle-ci est beaucoup plus progressive mais beaucoup plus soutenue. Ça va monter plus haut et durer plus longtemps. Cet accroissement se fait comme une marée montante. On a eu le temps de voir venir ce raz de marée. On est donc plus professionnel, on ne fait plus les choses qui ne servent à rien, grâce notamment à tous les débriefings qui ont suivi la première vague. Cela ne nous empêchera cependant pas de couler. Car cette vague arrive dans un contexte où les équipes sont épuisées moralement et physiquement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct