«Staged bodies»: le corps mis en scène

Victor Burgin, «
The Bridge
» 1984, collection privée.
Victor Burgin, « The Bridge » 1984, collection privée. - Victor Burgin

Engoncé dans son armure, couronne sur la tête, Henry V ne regarde pas l’objectif du photographe japonais Hiroshi Sugimoto. Son regard est tourné vers un horizon hors-champ. Un autre lieu, un autre temps. Et il a beau être mort en 1422, le photographe a réussi a capté cet air à la fois royal, imperturbable et impitoyable qui le caractérise.

Ce que nous voyons n’est pourtant qu’une photographie d’une statue de cire dépourvue de toute vie. Si elle nous semble si « vraie », c’est dû à la mise en scène du photographe qui saisit son modèle de trois-quarts, en noir et blanc sur fond noir comme s’il s’agissait d’un tableau ancien ou d’une photographie de chez Harcourt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct