Quand le coronavirus montre le singulier visage du fédéralisme belge

Un même comité rassemblant Etat fédéral, Communautés et Régions, mais au final des mesures divergentes.
Un même comité rassemblant Etat fédéral, Communautés et Régions, mais au final des mesures divergentes. - EPA.

Le Premier ministre Alexander De Croo vante « l’équipe de 11 millions de Belges » capable « ensemble » de « battre le virus ». Et c’est bien ensemble que, sous le gouvernement minoritaire Wilmès, responsables fédéraux et régionaux prenaient et présentaient les (mêmes) mesures de lutte contre le covid – même si certains se désolidarisaient ensuite peu ou prou. Ensemble politiquement, même quand le Limbourg était plus touché que les autres provinces par exemple. Une exception : le couvre-feu décidé cet été à Anvers, le virus ayant explosé dans la métropole, mais même alors, les mesures furent concertées avec la gouverneure d’Anvers.

Depuis mars, la gestion de la pandémie est donc coordonnée au niveau fédéral, qui a le lead.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct