Les coulisses des mesures contre le coronavirus: le fédéral voulait prendre des mesures plus fortes

Les coulisses des mesures contre le coronavirus: le fédéral voulait prendre des mesures plus fortes

Depuis trois jours, les Belges ont droit à une succession d’annonces de mesures « anti-covid ». Et il faut s’accrocher pour suivre tellement l’enchaînement est rapide. Une séquence qui démarre en réalité jeudi soir. Ce jour-là, le Premier ministre Alexander De Croo décide de convoquer en urgence un Comité de concertation, l’organe où négocient les partenaires des régions et communautés. Cette réunion démarrera à 20 heures, et se terminera au finish, dans la nuit. Le lendemain matin, le Premier fait face à la presse pour annoncer une série de mesures, rapidement recalées par les fédérations hospitalières. « Trop mou ».

Ces mesures, il n’en reste plus grand-chose. La Wallonie vendredi, Bruxelles samedi, puis la Communauté française ce dimanche ont déjà remis un sévère tour de vis. Mais il est intéressant de jeter un œil au contexte qui a mené à cette première vague de mesure(tte)s.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct