C’est l’hôpital qu’il faut sauver

C’est l’hôpital qu’il faut sauver

« Je suis là pour soigner les gens et on le fera jusqu’à la dernière seringue, au dernier médecin, au dernier lit. » Le dernier lit ? On s’en approche. Le dernier médecin ? On risque d’y arriver tant les taux d’absentéisme sont élevés. Les chiffres sont affolants. Hôpitaux du groupe Jolimont : doublement du nombre de patients covid en une semaine. CHU de Liège : 47 patients admis pour la seule journée de samedi. Clinique Montlégia (Liège) : 70 % des 240 lits covid déjà occupés, un patient emmené à Furnes, à 200 km de chez lui, pour bénéficier de soins.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct