La Suède compte… sur les Suédois

La Suède compte… sur les Suédois
EPA-EFE.

Alors, seconde vague ou pas ? En Suède, le débat est vif, mais pour l’épidémiologiste Anders Tegnell, à la tête de la stratégie suédoise de lutte contre le coronavirus, si l’épidémie progresse effectivement en Suède, la situation « n’est pas du tout aussi grave qu’elle l’était au printemps dernier ».

Les infections, c’est vrai, ont augmenté, en passant d’un plus bas de 1.500 par semaine en août à 5.600 pour la semaine du 12 au 18 octobre. Mais la courbe est beaucoup moins abrupte que celles d’autres pays européens, et surtout, il n’y a toujours pas eu de conséquences sur le nombre de morts, qui est toujours en moyenne de deux par jour. Cela est-il dû à une immunité collective plus développée ? Les autorités suédoises n’ont jamais revendiqué cette politique, mais dans ce pays qui n’a pas confiné sa population, il est clair que la proportion de personnes immunisées est plus importante qu’ailleurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct