Christie Morreale: «La fermeture des maisons de repos m’a valu les pires critiques»

«
Ce qui nous semble évident aujourd’hui ne l’était pas il y a quelques mois et on peut être tenté à l’idée de refaire l’histoire.
»
« Ce qui nous semble évident aujourd’hui ne l’était pas il y a quelques mois et on peut être tenté à l’idée de refaire l’histoire. » - Mathieu GOLINVAUX.

Entretien

Alors que l’épidémie flambe dans tout le pays, les regards inquiets se tournent vers les maisons de repos. Cette attention particulière a manqué en mars lorsque la mobilisation s’est focalisée sur les hôpitaux alors que le virus faisait déjà des ravages dans les institutions.

Le 11 mars, vous prenez la décision radicale de fermer les maisons de repos, qu’est-ce qui vous inquiète tant ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct