Formule 1: l’éternelle jeunesse de «Papa Bernie»

Photo News
Photo News

On le voit moins, mais on l’entend toujours autant. Ou presque. Alors qu’il fête son 90e anniversaire ce mercredi, Bernie Ecclestone plane toujours sur la Formule 1, ce sport-bizness auquel il a donné une dimension planétaire dès la fin des seventies. Pourtant, Vanessa Maes confirme : « Plus jamais, il n’est fait mention de son nom, ou allusion à ce qu’il avait pu décider ou mettre en place au gré des discussions que j’ai aujourd’hui avec le monde de la F1 », dit l’organisatrice du GP de Belgique. « Sans remettre en question ce qu’il a fait pour la F1, le public qui assiste aujourd’hui à un Grand Prix ne se focalise plus seulement sur ce qui se passe en piste. Il est au moins aussi attentif à ce qu’on lui propose autour de celle-ci, et en attend plus pour son argent. Les Américains (NDLR : de Liberty Media) qui ont racheté la F1 fin 2016 l’ont bien compris. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct