Brexit: un «no deal» dépend-il des élections américaines?

Selon les experts britanniques, l’intérêt de Boris Johnson en matière de Brexit se situe au niveau national et l’issue du scrutin américain n’aura que peu d’impact sur sa stratégie.
Selon les experts britanniques, l’intérêt de Boris Johnson en matière de Brexit se situe au niveau national et l’issue du scrutin américain n’aura que peu d’impact sur sa stratégie. - Reuters

Covid mis à part, les yeux du monde sont tournés vers les États-Unis dans l’attente des résultats de l’ élection présidentielle. En est-il de même du côté de Downing Street ? C’est ce qu’a suggéré Ivan Rogers, l’ancien ambassadeur britannique auprès de l’Union européenne, dans une interview donnée à l’hebdomadaire The Observer. Plus précisément, selon le diplomate, différents ministres et officiels européens considèrent que Boris Johnson attend le verdict des urnes avant de se lancer dans un « no deal » – l’élection de son « ami » Donald Trump étant censé être le scénario le plus favorable à la réalisation d’un accord de libre-échange avec le cousin d’Amérique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct