Italie: îlot de sérénité, le Molise résiste face au coronavirus

Roberto Gravina, le maire de Campobasso, chef lieu de la région, reste prudent.
Roberto Gravina, le maire de Campobasso, chef lieu de la région, reste prudent. - D.R.

Dans une péninsule qui recommence à vivre, à l’instar de ses voisins européens, au rythme des sirènes des ambulances et qui se prépare à l’hypothèse d’un nouveau confinement, les Italiens cherchent des îlots de sérénité, des « pensées-refuge » et des lieux de paix où pouvoir s’évader. Et, contre toute attente, c’est le Molise, une région au centre de l’Italie s’élançant vers la mer Adriatique, très peu peuplée et encore méconnue, qui offre aujourd’hui un formidable exemple d’apaisement, de résistance face au virus, de croissance touristique malgré la récession nationale et de résilience culturelle alors que de nouvelles restrictions remettent en péril les activités de musées et théâtres. A contre-courant de toutes les tendances nationales, le Molise est, en effet, une terre presque « covid free ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct