Une pièce pour considérer la chance d’être vivant

Le spectacle célèbre la vie telle qu’elle est
: cruelle, jouissive, révoltante, lumineuse.
Le spectacle célèbre la vie telle qu’elle est : cruelle, jouissive, révoltante, lumineuse. - Laurence Vincent

S i l’on savait à quoi on s’expose, on n’oserait jamais être heureux. » Cette phrase, extraite du Poisson-Scorpion de Nicolas Bouvier et reprise dans D’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère, résonne étonnamment avec l’époque que nous vivons. Nous ne nous doutions pas, la saison dernière, en découvrant l’adaptation du roman à la Tricoterie, à Bruxelles, dans une mise en scène de Claude Enuset, que la pièce prendrait une telle dimension à sa reprise, en pleine crise sanitaire, à Louvain-la-Neuve.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct