En mode local - «Il faut mieux protéger notre terre car elle nous nourrit»

Margaux n’a pas encore exclu de reprendre l’exploitation agricole de son papa Yves-Marie mais les investissements importants la font réfléchir.
Margaux n’a pas encore exclu de reprendre l’exploitation agricole de son papa Yves-Marie mais les investissements importants la font réfléchir. - Dominique Duchesnes.

Reportage

Melles, un petit village de la région tournaisienne. Au bout d’un chemin tortueux, la ferme de la famille Desbruyères. Profitant d’une accalmie entre deux bourrasques, Yves-Marie et sa fille Margaux sortent rendre visite à leurs vaches qui paissent dans la prairie voisine. Né dans la ferme qu’il exploite aujourd’hui, l’agriculteur quinquagénaire ne cesse de s’émerveiller des paysages qui l’entourent. « C’est le pays des collines ici », lance-t-il. « D’un côté, je vois le Mont-Saint-Aubert et de l’autre, le Mont-de-l’Enclus. Et toutes ces étendues vertes partout. C’est merveilleux. Mais ça disparaît au fil du temps. La verdure des prairies a fait place aux vastes étendues de grandes cultures céréalières. » Ce qui n’est pas sans conséquences, pour l’agriculteur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct