Pour un Belge sur deux, réfugié = musulman = terroriste

Après les attentats, le sociologue Benoît Scheuen craint que la polarisation et la division entre les Belges ne s’accentuent.
Après les attentats, le sociologue Benoît Scheuen craint que la polarisation et la division entre les Belges ne s’accentuent. - AFP/Patrik Stollarz.

F ermer les frontières aux réfugiés est vraiment une bonne mesure pour empêcher les terroristes de frapper en Belgique ». Voici ce que pensent 50 % des Belges. L’autre moitié de la population, quant à elle, estime que « fermer les frontières aux réfugiés ne sert vraiment à rien car ce sont souvent des Belges qui commettent les attentats ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct