Coronavirus: l’Union européenne veut équiper les Etats membres en tests rapides

Coronavirus: l’Union européenne veut équiper les Etats membres en tests rapides
D.R.

Et si c’était, enfin, la bonne stratégie pour échapper à… une troisième vague ? L’Union européenne veut aider les Etats membres à favoriser les tests de dépistage « antigéniques ». Principaux avantages de cette technique : la quasi-immédiateté du résultat. Et un coût nettement moins élevé que les fameux tests PCR, ces écouvillons envoyés aux labos, largement pratiqués aujourd’hui, mais dont le verdict se fait parfois attendre plusieurs jours.

Le plan européen est en discussion depuis des semaines, au niveau des experts. Il a été officialisé ce mercredi par la Commission européenne. Et il sera débattu ce jeudi soir par les 27 chefs d’Etat ou de gouvernement de l’UE. Les leaders sont invités par Charles Michel, le président du Conseil européen, à se pencher une nouvelle fois sur la catastrophe sanitaire – et sur ce qu’il convient de faire, à l’échelle européenne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct