Cartier-Bresson: le jeu des cinq regards

Henri Cartier-Bresson, Bougival, France, 1956, épreuve gélatino-argentique de 1973 (détail).
Henri Cartier-Bresson, Bougival, France, 1956, épreuve gélatino-argentique de 1973 (détail). - Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

Au début des années 70, Henri Cartier-Bresson est un jeune sexagénaire dont le travail photographique est célébré dans le monde entier. C’est le moment qu’il choisit pour faire une pause dans son travail afin de se consacrer à nouveau au dessin.

C’est aussi à cette époque que John et Dominique de Menil, couple de collectionneurs, mécènes et amis, lui demandent de réaliser pour eux une sélection de ses meilleures images. Cartier-Bresson se prend au jeu et choisit 385 photographies. Toutes sont tirées en 1973 au laboratoire Pictorial au format 30 x 40 cm. Elles sont numérotées de 1 à 385 selon l’ordre établi par le photographe, sans autre explication. Dans la foulée, cinq autres jeux complets sont également tirés. Il en existe donc six à travers le monde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct