Après les attentats, les Belges attendent d’autres solutions que le tout sécuritaire

Voir 11h02 sur mobile et tablette

A-t-on dû attendre les attentats de Bruxelles pour que les amalgames se renforcent ?

« Non, c’est un phénomène qui existe déjà depuis plusieurs mois, et même plusieurs années. On a pu l’observer après les attentats de Charlie Hebdo par exemple. Mais, il existait un terreau avant. Un rejet de l’autre se faisait jour, notamment avec la montée du Front National. »

Sur qui ou quoi portent ces amalgames ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct