Il ne suffit pas de créer des lits, encore faut-il les encadrer

Un lit ne sert à rien si le personnel spécialisé n’est pas disponible.
Un lit ne sert à rien si le personnel spécialisé n’est pas disponible. - Pierre-Yves Thienpont

Et s’il suffisait de créer des lits ? A la limite on pourrait même aller en acheter chez Ikea, raillait l’autre matin un médecin. Car créer des lits, sur papier, ça fonctionne toujours. Dans la réalité, c’est une tout autre histoire.

Comprenons d’abord que réguler le flux de patients hospitalisés pour covid procède d’une triple démarche. Un, il faut réserver un certain nombre de lits classiques (on dit « banalisés » dans le jargon médical) pour absorber le flux en fonction de l’évolution de l’épidémie (1.200 fin septembre… 7.200 fin octobre). Dans cette optique, on déprogramme des activités hospitalières non urgentes pour libérer des places réservées habituellement à la chirurgie, à la médecine interne… Plus l’épidémie évolue, plus on déprogramme, et plus on réserve ces lits banalisés au profit de malades du covid.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct