Pourquoi Hedi Slimane quitte Yves Saint Laurent (et pourquoi ce n’est pas grave)

© AFP
© AFP

A peine plus long que Raf Simons chez Dior, le passage d’Hedi Slimane chez Yves Saint Laurent n’aura pourtant pas marqué les esprits avec la même amplitude. Quoi qu’en dise François-Henri Pinault. Le patron de Kering – groupe de luxe qui possède aussi Gucci, Balenciaga, Boucheron ou Puma –, a affirmé que ce qui a été accompli « ces quatre dernières années restera comme un chapitre unique dans l’histoire de la Maison ».

S’il est vrai que, depuis sa nomination en mars 2012, Hedi Slimane a opéré un repositionnement complet de la marque, donnant un nouveau souffle à l’une des plus grandes griffes françaises, il a surtout, contrairement au styliste flamand, imposé son propre style, puissant, grunge, fait de slims noirs, de micro-robes à paillettes, d’yeux cernés et de bouches rouge sang.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct