Présidentielle américaine

Le monde selon Donald Trump et Joe Biden: de la guerre commerciale à la rivalité stratégique avec la Chine

Huawei illustre la montée en gamme technologique de la Chine, dont l’Occident a voulu trop longtemps croire qu’elle se satisferait d’être une simple usine de montage.
Huawei illustre la montée en gamme technologique de la Chine, dont l’Occident a voulu trop longtemps croire qu’elle se satisferait d’être une simple usine de montage. - AFP.

Quoi qu’il advienne le 3 novembre, l’« engagement constructif » avec la Chine, axé sur son intégration dans l’économie mondialisée, appartient à l’histoire. Outre-Atlantique, le consensus est désormais large – et bipartisan – qui considère la Chine comme le rival stratégique des Etats-Unis. L’Union européenne elle-même a repris le vocable, parlant de « rival systémique ». C’est dire l’influence du président sortant, dont les économistes moquaient l’« obsession » pour l’équilibre de la balance commerciale sino-américaine.

Sans doute Donald Trump a-t-il entamé son mandat sur un mode protectionniste, promettant, jusqu’ici sans succès, de faire revenir aux Etats-Unis de nombreux emplois via l’imposition de droits de douane (aux produits chinois, mais pas seulement). Cependant, sa « guerre commerciale » – qu’il a menée tous azimuts et même, sans grand ménagement, vis-à-vis des alliés traditionnels des Etats-Unis – n’a été qu’un premier moment.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct