Présidentielle américaine

Le monde selon Trump: l’Otan sonnée

Sommet de l’Otan à Bruxelles en juillet 2018. Trump sourit, ignorant superbement tous les participants.
Sommet de l’Otan à Bruxelles en juillet 2018. Trump sourit, ignorant superbement tous les participants. - Reuters.

Voilà qui en dit long. Le prochain sommet de l’Otan aura lieu dès le mois de mars… si Joe Biden l’emporte mardi prochain. Avec Trump, ce ne serait pas avant l’été.

En clair : on se précipiterait pour célébrer un renouveau des relations transatlantiques avec le Démocrate. Et on redouterait de devoir organiser un nouveau sommet avec le président sortant, tant il a traumatisé l’Alliance atlantique au cours des quatre ans du premier mandat. Et il n’y a pas que Joe Biden pour le penser, qui déclarait lors des débats pour l’investiture démocrate : « Nous savons que l’Otan s’effondrera si Donald Trump est élu pour quatre ans de plus ».

Cela a commencé, dès la campagne électorale de 2016, par l’un de ses verdicts les plus commentés : l’Otan est « obsolète ». Elu, Donald Trump a poursuivi la charge contre cette organisation et ses « délinquants » : les mauvais payeurs européens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct