lesoirimmo
Présidentielle américaine

Le monde selon Donald Trump: Kim, Xi, Poutine... une diplomatie d’homme à homme

Donald Trump, champion pour briser les codes, est toujours plus à l’aise avec des dirigeants comme le Turc Recep Tayyip Erdogan.
Donald Trump, champion pour briser les codes, est toujours plus à l’aise avec des dirigeants comme le Turc Recep Tayyip Erdogan. - AFP.

Businessman avant tout, Trump aime les « deals », ces accords scellés d’une claque dans la main, entre hommes. Et il apprécie aussi les amitiés viriles, sûr qu’une bonne discussion peut résoudre tous les problèmes.

« En politique internationale, Trump a donc adopté la stratégie de la diplomatie personnelle, en privilégiant la relation avec les plus hauts dirigeants », décode Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique. « Cela ne marche pas toujours très bien avec les responsables de pays démocratiques, car les pouvoirs du chef de l’Etat sont souvent plus limités. Mais dans le cas des régimes autoritaires, où le sommet décide et le reste suit, cela peut parfois avoir une certaine efficacité ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct