Allemagne: l’aéroport maudit de Berlin va ouvrir pratiquement sans avion

En 20 ans, le coût de l’aéroport est passé de 2,7 à près de 6 milliards d’euros.
En 20 ans, le coût de l’aéroport est passé de 2,7 à près de 6 milliards d’euros. - Reuters

Voilà quatorze ans que ça dure ! Après tant de reports et de scandales, personne n’y croyait plus. Pourtant, le « Berlin-Brandeburg-Willy Brandt Airport », « BER » dans le code de l’Association internationale du transport aérien (Iata), va bien ouvrir ce samedi 31 octobre. « Cette fois, nous sommes prêts », assure Engelbert Lütke Daldrup, énième patron de cette infrastructure maudite érigée au sud-est de la capitale.

Depuis l’ouverture ratée de 2012, tout le monde s’en moque. Dans les talk-shows, à la télé, sur internet : « Quelle est la différence entre le BER et la planète Mars ? L’homme y atterrira dans trente ans », « Quand il ouvre, j’arrête de boire », « C’est le seul aéroport au monde uniquement accessible à pied », « Et de quoi va-t-on rire après son ouverture ? »…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct