Pour soutenir les soignants, allumons le feu

Pour soutenir les soignants, allumons le feu
reuters.

C’est Frank Vandenbroucke qui l’a dit, alors il faut le faire. Parmi toutes les recommandations émises ce vendredi soir par le Comité de concertation, il y a celle-ci : allumez une bougie. A la fenêtre de la rue, au jardin, partout où vous le pouvez, allumez une bougie. Pas pour Sainte Rita patronne des causes perdues, ouf, non. Mais pour illuminer la grisaille, réchauffer les cœurs. Dans les deux langues, il l’a dit. Voilà, on en est là. A glisser, au beau milieu d’une communication gouvernementale, sérieuse et grave, gorgée de mauvaises nouvelles – fermeture des magasins, maintien du couvre-feu, réduction des visites et des rassemblements –, une mesure d’un tout autre ordre. Ni restrictive, ni coercitive. Un conseil d’ami en fait. Une tape sur l’épaule. Presque un bisou. Ce sont les nouveaux applaudissements, les nouveaux hymnes du balcon, les nouveaux checks de coudes : la bougie. Gaffe aux rideaux, quand même. Et bien l’éteindre avant d’aller dormir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct