L’Union des classes moyennes s’insurge: «Le second confinement est un scandale»

L’Union des classes moyennes s’insurge: «Le second confinement est un scandale»
Photo News

La nouvelle mise sous cloche du pays décidée ce vendredi était devenue inévitable. Pour les dizaines de milliers d’indépendants et de chefs de PME concernés, c’est une catastrophe pire que celle de mars », estime vendredi l’Union des classes moyennes (UCM), à la suite des nouvelles mesures décrétées par le gouvernement fédéral pour lutter contre le coronavirus.

« Le premier confinement pouvait se justifier, face à l’irruption d’une maladie inconnue. Le second confinement, sept mois plus tard, est un scandale. Il frappe des entrepreneurs fragilisés, usés financièrement et moralement. Ils n’ont pourtant pas d’autre choix que de faire front, de limiter les dégâts et d’espérer la reprise », souligne l’UCM. L’organisation appelle le gouvernement fédéral, mais aussi les Régions, à prolonger et intensifier les mesures de soutien, en veillant à l’efficacité et à l’équité entre les secteurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct