Coronavirus: une première lueur d’espoir dans les chiffres d’hospitalisations

On semble observer un premier coup de frein dans les indicateurs statistiques. Mais il est évidemment insuffisant.
On semble observer un premier coup de frein dans les indicateurs statistiques. Mais il est évidemment insuffisant. - Pierre-Yves Thienpont

Bon, il faut commencer par toutes les précautions d’usage. La situation sanitaire reste grave, le taux d’occupation des hôpitaux belges (plus particulièrement en Wallonie et à Bruxelles) est toujours extrêmement inquiétant. Plusieurs institutions ont dû faire appel à l’armée pour obtenir des effectifs supplémentaires, ou installer une tente covid sur leur parking pour traiter les malades les moins sévères. Et la Belgique ne sortira pas de cette situation-là en un claquement de doigts.

Mais pour la première fois depuis l’arrivée de la seconde vague, il y a un élément rassurant dans les chiffres auquel se raccrocher. Une lueur d’espoir, en somme. Depuis cinq jours, le nombre des nouvelles admissions quotidiennes à l’hôpital semble se stabiliser. Dans les chiffres diffusés mercredi dernier par Sciensano, la Belgique battait son record de la première vague, avec 690 admissions en une seule journée (contre un pic de 629 le 28 mars dernier).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct