Coronavirus – «La vie en pause, saison 2, jour2»: le couvre-feu

La plus célèbre expédition nocturne sous couvre-feu
: «
La Traversée de Paris
» de Claude Autant-Lara, en 1956.
La plus célèbre expédition nocturne sous couvre-feu : « La Traversée de Paris » de Claude Autant-Lara, en 1956. - D.R.

La semaine dernière, il s’est passé un truc incroyable.

On est retombés en enfance. Allez, il est dix heures, on éteint tout maintenant et au dodo ! Vous vous rappelez ? C’était toujours trop tôt.

Rien n’a changé : si on se fait coincer – à lire sous la couverture en 1940, 50, 60, 70, 80, 90, 2000 ou à traîner dans les rues en 2020 – on se fait engueuler. Et punir. Bon, clairement, on pouvait aussi se faire tuer à traîner dans les rues en 40-45. « Un soir de 1943, raconte Véronique, le médecin a conseillé à mes grands-parents de faire boire du café à mon oncle, gravement malade, pour qu’il “tienne le coup”. Mon grand-père est parti dans la nuit pour ramener ce remède tout simple qu’il n’avait pas, évidemment, vu le rationnement. Tout le monde a considéré que ça l’a sauvé. Voilà, un peu de recul parfois… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct