Coronavirus: définir les commerces «non-essentiels», un casse-tête politique

Coronavirus: définir les commerces «non-essentiels», un casse-tête politique

C’était tellement clair que ça ne pouvait pas durer. « Les magasins non essentiels ferment mais peuvent organiser des retraits et des livraisons à domicile. L’accès au magasin sera interdit lors du retrait des achats. » Voilà ce qu’expliquait le Premier ministre, Alexander De Croo (Open VLD), vendredi dans la foulée du Comité de concertation établissant un « confinement renforcé » en Belgique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct