Attentats de Bruxelles: Max Roos, de rue ordinaire à cible médiatique

©Bruno Dalimonte
©Bruno Dalimonte -

C’est une rue anonyme, comme on en trouve des dizaines à Schaerbeek. Une rue à la population mixte. Une rue grise avec une épicerie et une pompe à essence. Une rue à deux pas du Pont Van Praet, du canal et de la déchetterie. Une rue à un jet de pierre du chemin de fer – quand le vent est au Nord, j’entends les annonces SNCB comme si j’étais sur le quai. Une rue où je vis avec mes enfants depuis dix ans. Mardi dernier, elle est tombée sous le feu des projecteurs. Même le New York Times en a parlé. Retour sur les événements des dix derniers jours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct