F1: Toto Wolff, clé de voûte du succès de Mercedes, en quête d’un remplaçant

Toto Wolff
Toto Wolff

Arrivé en 2013, il a fait de l’équipe la machine de guerre qu’elle est depuis l’introduction l’année suivante des moteurs hybrides, qu’elle maîtrise toujours mieux que la concurrence.

En pleine renégociation de son contrat, Torger Christian Wolff, 48 ans, veut préparer un après qui le verrait prendre un peu de distance des circuits, tout en restant auprès de «son» équipe.

«Je ne peux pas vous dire si c’est l’affaire d’un, deux ou trois ans, a-t-il expliqué lors du Grand Prix d’Emilie-Romagne à Imola (Italie). Ça n’est pas que j’en ai assez de la course car j’apprécie toujours la compétition. Tant que c’est le cas, je peux contribuer au succès de l’équipe. Mais, même si je m’amuse, il faut que j’assure une transition. Je ne sais pas quand, car nous n’avons pas encore identifié la bonne personne.»

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct