Coronavirus – «La vie en pause, saison 2, jour 3: le superflu

Le dressing Ikea, sommet du superflu. Mais quel bonheur.
Le dressing Ikea, sommet du superflu. Mais quel bonheur. - Ikea

Hier, il s’est passé un truc incroyable.

On s’est débarrassé de tout. Enfin, du « non-essentiel ».

Pas hyper facile à définir, le non-essentiel. Mais si l’on en croit la liste de ce tyran, ce dictateur sanguinaire qu’est le coronavirus qui s’est déjà débarrassé de la culture, du sport et de l’horeca, au final, ça fait quand même déjà pas mal de choses.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct