Mega World - La demande de réorganisation judiciaire de Mega World déclarée irrecevable (2)

Le tribunal a jugé que les documents fournis avec la demande ne suffisent pas à donner une image financière correcte de la société.

Les responsables de la chaîne avaient pourtant évoqué un plan de relance "sans impact sur le personnel", à en croire le CEO Rudy Claes. Le tribunal l'a jugé insuffisant et irréaliste: il partait du principe que le chiffre d'affaires serait doublé, ce qui aurait été utopique vu le contexte de crise sanitaire et de mesures de lutte contre le Covid-19.

Thierry Lammar et Kristin Van Hocht ont été nommés comme administrateurs provisoires. Ils géreront l'entreprise, vérifieront les comptes et examineront probablement si les conditions de la faillite sont remplies afin de déposer le bilan dans les prochaines semaines.

La possibilité que quelques magasins soient sauvés et qu'une nouvelle demande de réorganisation judiciaire soit introduite existe toujours, précise Anne-Marie Dierckx, secrétaire permanente du syndicat CNE. "Il reste un peu d'espoir."

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct