Le gouvernement de Matteo Renzi rattrapé par les affaires

Le gouvernement de Matteo Renzi rattrapé par les affaires

Federica Guidi n’est plus ministre du développement industriel. Quelques heures après la diffusion des écoutes téléphoniques révélant l’affaire de trafic d’influence dans laquelle elle est impliquée, la ministre a présenté sa démission. Démission immédiatement acceptée par Matteo Renzi car, malgré le « témoignage d’estime » qu’il lui a exprimé, nul n’ignore que c’est le président du Conseil qui a sacrifié Federica Guidi dans l’espoir de stopper l’incendie avant qu’il ne gagne les autres étages de l’exécutif.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct