La Vuelta retient son souffle

@News
@News

Sens dessus dessous, mais sans cadenas. Un peu anxiogène parce que la méfiance vis-à-vis de ce satané virus est de tous les instants, mais surtout emplie d’oxygène vivifiant, de ce suspense qui peut, lui, faire tomber les masques et nous faire sourire. La saison cycliste 2020 aborde sa dernière ligne droite, la troisième semaine de compétition d’une Vuelta particulièrement indécise. Comme l’ont été l’écrasante majorité des classiques et les deux précédents grands tours.

Est-ce dû à ce renouvellement de génération, confirmé avec une pointe de fatalisme par des trentenaires brutalement poussés vers l’arrière-scène ? Est-ce favorisé par la relative fraîcheur de coureurs prêts à tout donner en une saison compressée en trois mois et demi et qui, surtout, estiment avoir de la chance de pouvoir continuer à faire leur job dans les délicates circonstances actuelles ? Les éléments d’explication s’additionnent dans un shaker dont est extrait un cocktail, décidément, détonant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct