Carnet de l’intensiviste: «Bien plus de patients sous respirateurs qu’en mai dernier»

Dr Sabrina Joachim.
Dr Sabrina Joachim. - Marc Trippaerts.

Je me sens fatiguée. Après la première vague, nous avons connu une fatigue physique et émotionnelle comme jamais auparavant, et quelques semaines plus tard nous repartons pour une seconde vague encore plus forte. Je suis inquiète de l’état de fatigue dans lequel on va terminer tout cela. Une psychologue m’a dit : « Finalement, il n’y aura plus que des malades dans cet hôpital. » Quand la vague a repris, j’ai ressenti une lassitude énorme, pas du tout l’envie d’y retourner. Mais une fois qu’on y est, toutes les troupes se resserrent, se mettent au pas, travaillent dans l’efficacité et la bonne humeur – j’en suis émue car je sais à quel point chacun est sur les rotules.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct