Lettre du Brexit: Boris, Donald et Joe, le trio explosif de la «special relationship»

Lettre du Brexit: Boris, Donald et Joe, le trio explosif de la «special relationship»
Reuters.

On connaît la proximité du Premier ministre britannique, Boris Johnson, avec l’actuel président américain, Donald Trump. Et si Joe Biden était élu ? Le scénario d’une victoire du candidat démocrate devrait donner des sueurs froides à l’hôte du 10 Downing Street qui s’entend à merveille avec le locataire du Bureau Ovale.

Donald et Boris ont bien des traits communs au-delà de leur tignasse blonde et d’être nés à New York. « Bo Jo » a toujours eu un tropisme pro-américain au nom de la célèbre citation de son héros, Winston Churchill, « les deux pays sont divisés par une langue commune ». Sa détestation de l’Union européenne tout comme son soutien indéfectible à l’Alliance Atlantique attestent cette orientation. Pour sa part, sans être un indécrottable anglophile, le Chef de l’Etat américain est très attaché à ses racines en Ecosse où il possède un terrain de golf. Il s’est déclaré très impressionné par l’accueil chaleureux de la Reine Elizabeth II lors de sa visite d’Etat de juin 2019.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct