Coronavirus - La maison-mère de Primark voit ses bénéfices chuter à cause de la crise sanitaire

Primark a en outre été particulièrement touchée car elle ne vend aucun produit en ligne. L'été annonçait une forte reprise mais depuis, de nombreux magasins ont dû se plier aux nouvelles mesures prises dans plusieurs pays pour faire face à une deuxième vague de l'épidémie. Ainsi, les commerces ont dû fermer leurs portes en Belgique notamment mais aussi en France, en Irlande, en Espagne et en Slovénie. Ce qui coûte à l'entreprise des centaines de millions de livres par mois.

Primark rapporte plus de la moitié des bénéfices d'AB Foods, également actif dans les secteurs de l'alimentation et du sucre. Ces dernières filiales ont, elles, tiré leur épingle du jeu lors du dernier exercice, qui court jusque mi-septembre, beaucoup de personnes restant à la maison et dépensant davantage d'argent dans ces produits.

Le bénéfice ajusté avant impôts d'AB Foods a baissé lors du dernier exercice de 35%, à 914 millions de livres, soit un peu plus d'un milliard d'euros. Le chiffre d'affaires total du groupe a diminué de 12%, à 13,9 milliards de livres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct