Coronavirus - Le secteur du commerce de détail appelle à des mesures de soutien "urgentes"

Depuis lundi, les commerces jugés non-essentiels ont dû fermer leurs portes, une mesure comprise par le secteur pour "mettre un frein à la pression croissante sur nos hôpitaux et inverser le plus vite et le plus radicalement possible la courbe des contaminations".

Cependant, le commerce de détail et la restauration doivent être soutenus, plaident l'UPSI et le BLSC. Les deux organismes saluent la prise de mesures "nécessaires" pour les commerçants et exploitants de restaurants, tels que le "chômage partiel, la position de trésorerie des entreprises touchées, etc."

Mais les magasins supportent encore de nombreuses charges, comme un loyer, le précompte immobilier, des taxes locales, etc. "Alors que la période la plus importante de l'année pour les commerçants sera en grande partie perdue", soulignent les fédérations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct