Attaque à Vienne: Daesh revendique

Attaque à Vienne: Daesh revendique
EPA

L’Autriche pleurait mardi ses morts, victimes du premier attentat islamiste à frapper le pays, alors que la piste d’assaillants en fuite était désormais écartée.

A l’origine de cette attaque qui a fait quatre morts, un « sympathisant » du groupe jihadiste Etat islamique qui avait tenté de rejoindre la Syrie. Daesh a revendiqué l’attaque ce mardi soir.

Originaire de Macédoine du nord, Kujtim Fejzulai, tué lundi soir par la police, avait été condamné en 2019 à de la prison en Autriche mais il avait été libéré de manière anticipée, a expliqué le ministre de l’Intérieur, Karl Nehammer, devant la presse.

L’homme de 20 ans avait donc réussi à « tromper » le programme de déradicalisation et ceux qui étaient chargés de son suivi, a déploré le ministre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct