Cuba allège sa bureaucratie pour attirer les investisseurs étrangers

"Je veux dire, au nom de l'Union européenne, que quoi qu'il se passe aujourd'hui chez le voisin du nord, l'Union européenne est là pour construire des ponts, une collaboration, et non pour des embargos ni des attaques", a déclaré Juan Garay, chef de la coopération de l'UE à Cuba.

Les électeurs américains sont appelés aux urnes mardi pour départager le président sortant, le républicain Donald Trump, qui a lors de son mandat ajouté plus de 130 mesures à l'embargo américain en vigueur contre Cuba depuis 1962, et le démocrate Joe Biden, partisan de reprendre la politique d'ouverture envers l'île menée par Barack Obama.

Publiquement, le gouvernement cubain s'abstient toutefois de tout commentaire en faveur de l'un ou l'autre des candidats.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct