Coronavirus: l’UE ne pense pas qu’il faille déjà revoir son plan de relance

Selon le calendrier décrit par le président de l’Eurogroupe, Paschal Donohoe, les fonds seraient empruntés l’été prochain par la Commission et répercutés auprès des Etats dans la foulée.
Selon le calendrier décrit par le président de l’Eurogroupe, Paschal Donohoe, les fonds seraient empruntés l’été prochain par la Commission et répercutés auprès des Etats dans la foulée. - Reuters

Sans avoir encore déployé le plan de relance européen de 750 milliards d’euros, difficile pour les ministres des Finances de l’UE de déjà dire qu’il ne suffira pas. En l’état, il a fallu quatre jours et quatre nuits aux chefs d’Etat et de gouvernement, souvenez-vous l’été dernier, pour accoucher de cet accord qui a fait avaler quelques couleuvres aux Etats les plus austères.

Jeudi dernier, lors d’un sommet européen virtuel, la presse française rapportait que le président, Emmanuel Macron, avait demandé une adaptation du plan de relance à la lumière du choc économique de la seconde vague. On entendait aussi que les Italiens auraient demandé un second plan.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct