Coronavirus: une maison de repos sur quatre est un foyer de contamination

Partout en Belgique, le nombre de contamination augmente de façon exponentielle depuis la mi-octobre dans les maisons de repos.
Partout en Belgique, le nombre de contamination augmente de façon exponentielle depuis la mi-octobre dans les maisons de repos. - Pierre-Yves Thienpont.

Les chiffres de contamination montent en flèche dans les maisons de repos, en Wallonie et à Bruxelles. Un quart d’entre elles sont désormais identifiées comme cluster avec plus de 10 cas confirmés (10 % à Bruxelles). 4.549 résidents wallons étaient affectés, d’après les derniers chiffres datés du 1er novembre (contre 2.579 six jours plus tôt).

« L’évolution des chiffres est dramatique », observe l’épidémiologiste Yves Coppieters, qui a mené une analyse poussée de la mortalité dans les maisons de repos wallonnes au cours de la première vague. « Vendredi, on disait que 51 % des maisons de repos comptaient au moins un cas positif mais là, plus d’un quart font face à une épidémie. Or, il y a toujours un décalage de trois semaines entre ce qui se passe dans la population et dans les maisons de repos. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct