David Goffin: «Je suis heureux que ce soit enfin terminé…»

La fin du tunnel
?
La fin du tunnel ? - AFP

Après Rome (Cilic), Roland-Garros (Sinner) et Anvers (Giron), voici donc Paris-Bercy que le Liégeois quitte d’emblée par la petite porte. Battu 6-4, 7-6 par le modeste Norbert Gombos, 105e joueur mondial ! Rien que le tie-break du 2e set, où il a pourtant mené 3-6 avant de laisser filer les 5 points suivants, et le match, illustre tout le désarroi d’un nº1 belge en manque total de confiance, d’intensité et de repères (46 fautes directes au total). Malheureusement, le résumé d’une saison 2020 maudite où Goffin, aussi touché par le coronavirus (ne l’occultons pas), a fini par perdre son latin et son tennis.

2020 avait pourtant commencé sur des chapeaux de roue avec des victoires sur Dimitrov et Nadal (ATP Cup), avant un déclin progressif, et le coup de grâce avec l’arrivée de la pandémie. Soit une interruption de plus de cinq mois, fatale pour un joueur qui a toujours besoin de beaucoup de certitudes et qui n’en a jamais trouvé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct