A maîtriser d’urgence: l’exponentiel et le dilemme du prisonnier

A maîtriser d’urgence: l’exponentiel et le dilemme du prisonnier

Les « y a qu’à », les « faut qu’on » sont légion dans cette crise sanitaire. Or, on ne gère pas une crise en professant des simplismes ou des proverbes anciens mais en tenant compte des savoirs existants, en lien avec ceux qui les maîtrisent. Cela demande de miser sur l’intelligence collective mais aussi, faute de pouvoir compter sur elle, d’avoir le courage d’imposer les décisions qui sont efficaces, et pas celles qui plaisent. Car en l’occurrence, les dirigeants amenés à prendre des décisions – fermer des bars, généraliser le masque, confiner une zone, etc. – auraient ainsi eu grand intérêt à manier deux concepts cruciaux, qui restent à la base de la marche à suivre pour éviter une troisième vague.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct